24 Jan

Caravane Mir 2010

Publié par Francelapeintrenjaunepointu

Participation à la caravane Mir.

France Everard pour ARTS NOMADESrubon1-ad5fc.jpg

 

 

Septembre 2007. Battue par les vents, la Pointe du Crozon en Bretagne, le Bout du Monde, les Convergences, organisées par le CITI, le Centre International des Théâtres Itinérants, réunissent une centaine d’artistes revenus de leurs tournées estivales pour des rencontres professionnelles et festives. En tant que membre du CITI avec la compagnie Arts Nomades, je suis présente.

Sous un chapiteau où sont rêvés les projets à venir un drôle de bonhomme, parle d’un projet insensé avec son accent anglais : rejoindre Moscou en partant de Paris avec quelques compagnies de théâtre et dans chaque grande ville traversée présenter un spectacle crée pour l’occasion. Un projet excitant, certes, mais tellement irréaliste !

A l’époque, je ne connaissais pas du tout John Kilby.

 

Juillet 2008. Sous le soleil exactement, Villeneuve-les-Avignon. Plaine de l’Abbaye, le festival de théâtre itinérant, organisé par la mairie déroule ses spectacles et voit défiler chaque jour, ses dizaines d’artistes et ses milliers de spectateurs. Pourtant, aujourd’hui, comme s’ils ne souciaient plus de la canicule, les passants cessent de passer.

Ils s’arrêtent et regardent des toiles suspendues sur de curieux chevalets en bambou.

Sur une proposition du CITI, sur cette même plaine, j’ai accroché mon œuvre, inspirée de ces artistes du voyage : les comédiens itinérants, ceux-là même qui jouent sur le site, ceux-là même que j’ai croqués au Crozon.

 

Revenons à cet été 2008. John Kilby ( fondateur du Footsbarn Travelling Theater) ainsi que Nele Paxinou, fondatrice des Baladins du Miroir sont présents sur le site. John à toujours son idée en tête. Mais le rêve s’est déjà bien structuré : rééditer ce voyage théâtral qu’il fit en 1989, juste avant la chute du Mur depage2.jpg Berlin. Voyage qui fit traverser une caravane de plus de 160 artistes depuis Moscou vers Paris, avec à chaque étape du voyage, une représentation imaginée en cours de route. Refaire ce même voyage.

 

Depuis, 2007, l’idée a grandi, le projet est devenu la MIR Caravane, et John, qui avait déjà apprécié mon travail à Avignon a tout naturellement pensé à m’inviter pour faire partie de ce nouveau convoi.

De mon côté mon travail plastiques et le projet Itinérances «  borders and lines » continuent et la recherche de la frontière et de ce qui nous sépare me semble de plus en plus faible : la première frontière c’est la peau…

Comment refuser. Depuis toujours, mon inspiration est bercée par ces artistes du voyage qui saisissent comme prétexte d’aller jouer un spectacle pour enfourcher chevaux et roulottes ou camions et caravanes et rencontrer d’autres ailleurs.

 

Au cours de ce déplacement j’ai proposé à la MIR Caravane d’être un livre ouvert sur l’histoire quotidienne de ce projet. Dans une caravane (une vraie caravane) collationner tous les détails peints être une trace de ce voyage…une trace plastique et artistiques, une réflexion et une recherche sur que sont ces frontières et que sont nos limites.

 

 

 

lapeintrenvertjespère
 page3.jpg
Commenter cet article

À propos

Ce blog est dédié aux projets itinérants de la plasticienne France Everard